MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Gynécologie

Tout savoir sur l'hystérectomie

Je dois me faire retirer l’utérus et j’aimerais connaître les différentes possibilités chirurgicales pour mieux m’y préparer.

Docteur Ruben Lousquy

Docteur Ruben Lousquy

Chirurgien Gynecologue Obstétricien à l'Hôpital Privé d'Antony. Ancien Chef de Clinique et Praticien attaché des Hôpitaux.

L’hystérectomie (ablation de l’utérus) est une intervention très fréquente en gynécologie. Aux Etats Unis, près d’une femme sur deux n’a plus d’utérus. La question de la voie d’abord chirurgicale est primordiale. Il faut en effet savoir poser la bonne indication chirurgicale et choisir la voie d’abord.

Il est important de savoir l’intitulé exact de l’intervention. Une hystérectomie peut être totale avec ablation du col et du corps de l’utérus, subtotale avec ablation du corps de l’utérus et conservation du col utérin, et enfin avec ou sans annexectomie (ablation des trompes et ovaires selon l’âge de la patiente). Le type d’intervention dépendra de la pathologie prise en charge qui peut être bénigne comme des fibromes, de l’endométriose  ou un prolapsus, mais aussi cancéreuse comme des cancers du col de l’utérus, de l’endomètre ou des ovaires.

Pour choisir la voie d’abord chirurgicale, il convient d’analyser plusieurs critères :

● Type de pathologie

● Nombre d’accouchement(s) par les voies naturelles ou par césariennes

● Taille de l’utérus

● Nécessité d’ablation des ovaires ou de réaliser un curage ganglionnaire dans certains cancers

● Antécédents chirurgicaux

● Morphologie de la patiente (poids, taille)

● Pathologies associées pouvant contre indiquer certaines voies d’abord chirurgicale

● Expérience du chirurgien

Les différentes voies d’abord chirurgicales

La laparotomie : c’est la technique la plus ancienne et parfois la plus efficace selon les situations. L’incision peut être verticale ou horizontale, juste au niveau supérieur des poils pubiens. Elle permet de réaliser des interventions difficiles et de retirer des gros utérus. Ses inconvénients sont la présence d’une cicatrice et une convalescence plus longue.

La coelioscopie permet une vision de près grâce à une caméra et des gestes précis. Elle présente un avantage esthétique du fait des petites incisions centimétriques cutanées abdominales et une convalescence plus courte.

La voie vaginale est à privilégier lorsque cela est possible car elle évite toute cicatrice abdominale et permet une convalescence rapide. Elle est cependant parfois limitée par des contraintes liées à la taille de l’utérus ou  la nécessité de réaliser d’autres gestes dans le même temps opératoire.

La chirurgie au robot a fait son apparition depuis quelques années. Elle est très similaire à la coelioscopie d’un point de vue pratique avec le chirurgien qui travaille sur un écran de télévision après l’installation de la patiente et la mise en place de ses instruments par de petites incisions cutanées. Elle présente également un intérêt pour le confort du chirurgien qui peut travailler dans les trois dimensions de l’espace et non deux comme en coelioscopie et permet des gestes d’une grande précision. Le bénéfice pour la patiente reste encore discuter dans les études scientifiques et son coût est encore très élevé.

 

Il est donc important de comprendre que la voie d’abord chirurgicale n’est pas laissée au choix de la patiente dans bon nombre de situations et que son choix est d’une importance capitale pour le bon déroulement de l’intervention.

 

À voir aussi