MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Gastro-entérologie

Trouble du transit qui empire : on consulte !

Agée de 78 ans, j’ai une aggravation d’un trouble du transit ancien (diarrhée) avec des douleurs et des boules abdominales (gauche) suite à la prise d’antibiotiques. C’est quoi ?

Docteur Thierry Higuero

Docteur Thierry Higuero

Gastro entérologue - Proctologue médical et chirurgical. Président de la commission de proctologie du CREGG.

Les diagnostics à évoquer sont de deux ordres : fonctionnel (jamais grave) ou organique (peut être grave).

L’ancienneté des troubles, la nature anxieuse, le caractère fluctuant des manifestations sur la partie gauche du ventre sont en faveur d’un syndrome de l’intestin irritable (auparavant appelé colopathie fonctionnelle). La prise récente d’antibiotiques peut, de plus, avoir empiré le trouble du transit. Si cette maladie n’est pas grave, elle peut parfois considérablement diminuer la qualité de vie par l’inconfort digestif qu’elle entraîne. Son traitement reste difficile, consistant essentiellement à contrer les manifestations (traitement symptomatique). Il comprend des conseils alimentaires, des antispasmodiques, des probiotiques, des régulateurs du transit (contre la constipation ou la diarrhée), des antidépresseurs et des thérapies alternatives (homéopathie, médecine chinoise, ostéopathie, thérapies cognitivo-comportementales…).

L’âge supérieur à 50 ans, l’alternance de diarrhée-constipation et le caractère localisé des manifestations (boules sur le côté gauche disparaissant avec la diarrhée) doivent cependant absolument éliminer une cause organique : un obstacle. Ce dernier peut correspondre à des matières fécales, un rétrécissement du colon d’origine inflammatoire mais aussi tumoral. Le traitement dépendra donc de la cause. Une consultation auprès d’un gastroentérologue qui organisera une coloscopie diagnostique est donc indispensable.

Les autres signes d’alarmes devant faire rechercher un cancer du colon par une endoscopie sont des émissions par l’anus de glaires (ressemble au blanc d’œuf) ou de sang. Dans ce dernier cas, il peut être rouge vif et liquide, rouge foncé (caillots) ou noir mélangé à des selles liquides (sang digéré). Un manque de globules rouges (anémie) doit également faire éliminer ce diagnostic après 50 ans ou avant en cas d’antécédents familiaux de cancer du colon.

À voir aussi