MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Conseils kiné coup du lapin

Chocs en voiture : gare au coup du lapin

Coup du lapin : découvrez tous nos conseils kiné

Samuel Homo

Samuel Homo

Masseur kinésithérapeute - ostéopathe dans la région d'Aix-en-Provence.

72 000 personnes ont été blessées en 2014 suite à des accidents de voiture sur le territoire français. Un tiers de ces accidents a occasionné des déclarations d’assurance pour blessures, gênes et douleurs au niveau du rachis cervical.

Un choc en voiture au niveau des cervicales n’est à surtout pas prendre à la légère. Les conséquences à court, moyen et long terme peuvent être parfois très invalidantes. Les douleurs peuvent intervenir rapidement après le choc ou bien, être beaucoup plus insidieuses.

Le rachis cervical est un « carrefour » extrêmement riche au niveau nerveux, vasculaire et musculaire. Il est le lieu de passage des nerfs innervant la face, les membres supérieurs et les fonctions respiratoires, cardiaques entre autres.
Un impact sur cette zone entraîne inévitablement un nombre conséquent de désagréments : raideur, douleur de la nuque, nausées, vertiges, acouphènes, migraines, céphalées diverses, douleurs de la face, difficultés de mastication et/ou d’audition…

douleurs cervicales
Il est important de faire le point avec votre médecin après tout choc en voiture quand vous voyez apparaître ce genre de symptômes.

Le problème principalement rencontré après un accident de voiture est ce que l’on nomme le coup du lapin ou whiplash (coup de fouet) en référence au coup donné à la base de la nuque pour assommer un lapin. Ce traumatisme est considéré comme un traumatisme mineur.

Le mécanisme de lésion est le suivant : choc par l’arrière à faible allure ou le passager est poussé en avant par le siège et subit un retour brutal vers l’arrière. On passe ainsi d’un mouvement de flexion forcée à un mouvement d’hypertension que le cou n’est pas capable d’absorber en si peu de temps et sans anticipation.
Il faut systématiquement s’assurer que le système nerveux n’a pas été touché : compression nerveuse, étirement des fibres, rupture partielle ou complète de la conduction nerveuse.

Les symptômes du whiplash 

Tensions musculaires au niveau du cou, des épaules, des dorsaux.

 Douleurs de la nuque, entre les omoplates, à la base du crâne.

 Maux de tête.

 Nausées et vertiges.

  Irritabilité, cauchemars, stress…

 Troubles visuels.

 Fourmillements dans le bout des doigts.

D’autres symptômes peuvent apparaître plusieurs mois après un accident : syndrome du canal carpien, anxiété du voyage,  vibrations dans les bras et dans les jambes…

coup du lapin

Les 6 choses à faire en cas de coup du lapin 

Consultez votre médecin pour un bilan complet : algique, moteur, nerveux et un bilan radio.

Prenez rendez-vous avec votre ostéopathe s’il n’y a pas d’atteintes nerveuses pour reharmoniser l’ensemble des mouvements du rachis.

Entreprenez une rééducation avec votre kinésithérapeute qui permettra de retrouver une mobilité, une vigilance et une force des muscles cervicaux et dorsaux (rééducation détaillée plus bas).

Si douleur irradiante dans un bras, placez un collier cervical sinon laissez le cou sans soutien afin qu’il ne soit pas contraint dans une position figée.

Faites des mouvements de tête en flexion, extension, rotation, inclinaison pour entretenir le système musculaire et articulaire.

Ne laissez pas s’installer des raideurs cervicales et continuez vos activités quotidiennes dans le respect de la règle de non douleur.

La rééducation

La rééducation spécifique du whiplash par votre kiné se décompose en plusieurs phases.

Le bilan kinésithérapique a trois buts :

1 – choix des techniques en fonction du diagnostic kiné.

2 – suivi de l’évolution de la pathologie.

3 – mesure des résultats thérapeutiques.

coup du lapin

Toutes les étapes en détail 

•  Bilan de la douleur chiffrée de 1 à 10 suivant l’échelle
•  Bilan postural
•  Palpation
•  Mobilité articulaire
•  Bilan neuro- musculaire
•  Proprioception

Le traitement

• Mise au repos ou immobilisation la plus brève possible.

• Agents antalgiques et anti inflammatoires : physiothérapie, tecar thérapie, crochetage, hydrothérapie, massages, techniques et gain de mobilité, ré programmation occulo cervicale, tractions, exercices actifs.

Ces étapes passeront par une première phase où le kiné tentera de diminuer les douleurs et calmer les tensions cervico- dorsales.

Ensuite, il passera par une phase de gain d’amplitude articulaire afin de retrouver une mobilité globale tête/épaule.
La suite de cette rééducation passe par des exercices de reprogrammation des mouvements des yeux combinés à des mouvements de tête. Et enfin, des exercices de renforcement des muscles cervicaux et dorsaux, entre autres.

Ce petit programme ne vous fait pas rêver ? Raison de plus pour être attentif à la sécurité routière : conduite vigilante, anticipation des situations, regarder son rétro central quand on freine brusquement… Les véhicules sont aujourd’hui équipés d’appuis-tête et de ceintures de sécurité qu’il faut positionner correctement.

À voir aussi