MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
News santé
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sport
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
News santé
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sport
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Proctologie

Fistule anale : affaire d’expert

J’ai été opérée 3 fois d’une fistule anale, la dernière au laser il y a un mois. Je trouve depuis dans mes pansements des graines (kiwi, graines de lin) et  j'ai mal lors du toucher anal. Le laser peut-il expliquer cela ? Une IRM est-elle possible si peu de temps après l'opération ?

Docteur Thierry Higuero

Docteur Thierry Higuero

Gastro entérologue - Proctologue médical et chirurgical. Président de la commission de proctologie du CREGG.

Toute chirurgie a des complications potentielles qui peuvent, si nécessaire, être explorées par une IRM. Le délai entre l’opération et l’examen est variable en fonction de l’objectif recherché.

Une fistule anale est un petit canal qui s’est percé à la peau sous la forme d’un trou, qui peut se boucher de façon intermittente, et d’où coule du pus. Le point de départ est une glande anale, située dans la paroi du canal anal, qui s’est infectée. Ces glandes peuvent s’infecter chez n’importe qui, sans raison particulière. Il ne s’agit pas d’un défaut d’hygiène ou d’une quelconque autre raison locale. Lorsque ce canal se bouche il se forme une poche de pus douloureuse  appelée un abcès.

En fonction du type de fistule, le traitement peut se faire en une ou plusieurs interventions. Elles nécessitent rarement plus de 3 temps opératoires. La technique consiste soit à ouvrir tout le trajet de la fistule à la peau soit à le boucher.

Lorsque l’on ouvre la fistule, cela est très efficace mais impose de couper du sphincter (muscle de l’anus) avec un risque de difficultés à garder les gaz, voire les selles. Cela est réservé aux fistules simples où l’on sectionne peu de muscle. On peut parfois couper en plusieurs fois un muscle pour limiter le risque d’incontinence anale pour des fistules plus complexes.

Lorsque l’on bouche la fistule, l’objectif est de tenter de guérir sans couper de muscle ; la récidive survient cependant environ une fois sur deux. Pour cela, on utilise plusieurs méthodes : la colle biologique, une petit morceau de muqueuse, du tissu humanisé (appelé plug), la radiofréquence et le laser (que vous avez eu).

Ces deux dernières techniques sont en cours d’évaluation avec des résultats prometteurs. Ils ont comme principe de « brûler » le canal pour favoriser sa cicatrisation qui se fait en 6 à 8 semaines. Pendant cette période le toucher anal est sensible du fait de l’inflammation provoquée. Il peut cependant arriver que la cicatrisation ne se fasse pas et que le trajet persiste entre le canal anal et la peau : du coup, des selles et des résidus comme des graines peuvent s’évacuer par ce trajet plutôt que par l’anus.

L’évaluation de ce trajet persistant peut se faire par une échographie de l’anus, une IRM ou par l’examen clinique en fonction du type de fistule. L’IRM dans votre situation ayant pour but de repérer la forme du trajet et non pas une inflammation peut parfaitement être réalisée à ce stade. Mais elle n’est pas forcément utile si l’examen proctologique apporte une réponse claire.

Le traitement chirurgical des fistules anales nécessite une parfaite connaissance de l’anatomie du canal anal, des types de fistules et une solide expérience en ce domaine. C’est un traitement extrêmement spécialisé. Le mieux dans votre situation est d’en reparler avec votre proctologue pour revoir le problème et apporter une solution efficace à long terme avec le moins de séquelles possibles.

À voir aussi