MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Questions santé diverses fesses

Le top 10 des zones érogènes

J’aimerais savoir quelles sont les parties de l’homme qui attirent les femmes et inversement ? Et les endroits du corps les plus sensibles ?

La rédaction

La rédaction

Retrouvez-nous sur Twitter, Google + et sur notre page Facebook.

Ces fameux endroits « sensibles » se nomment les zones érogènes. Dès lors qu’elles sont stimulées, elles ont le délicieux pouvoir de produire des sensations de plaisir. En effet, caresser, lécher ou encore titiller une ou plusieurs zones érogènes peut provoquer une excitation sexuelle chez la femme (lubrification vaginale, mamelons qui pointent, etc.) comme chez l’homme (érection, frissons dans tout le corps…).

Avant de s’y intéressser plus en détail, faisons le point sur votre première question concernant les parties du corps qui attirent le regard…

Ce que les femmes préférent chez les hommes

     1 Les fesses (pour 36% des femmes) 2 Les yeux (33%)  3 Les abdominaux (17 %)

couple

Ce que les hommes préfèrent chez les femmes

1 Les jambes/fesses (pour 31% des hommes) 2 Les seins (22%)  3 Le dos/Les hanches

Ce qui nous rend… dingue !

Revenons maintenant aux points érogènes : la majorité des hommes et des femmes ont des zones érogènes communes, en particulier les organes génitaux. Mais comme il n’y a pas de science exacte et que ce ressenti est très personnel et subjectif, il est tout à fait possible que ce qui vous émoustille ne procure aucun effet à votre voisin ! Eh oui, rien n’est automatique.

Pas de panique, c’est exactement ce qui fait le charme des rapports humains : deviner ce qui peut plaire à l’autre est déjà très excitant en soi et la découverte du corps de notre partenaire fait partie des meilleurs moments. Les zones corporelles les plus érogènes, et aussi les plus orgasmogènes, sont les régions du corps qui sont les plus impliquées et les plus stimulées durant les activités sexuelles.

femme sexy

Le top 10 des zones érogènes

Pour les besoins d’une étude*, des scientifiques ont réuni 300 hommes et 500 femmes et leur ont demandé de donner, à l’excitation sexuelle que leur procuraient 41 zones de leur corps, une note comprise entre 0 et 10. Et voici les résultats :

Pour les femmes : le clitoris (9,1 sur 10), le vagin (8,4), la bouche et les lèvres (7,9), le haut de la nuque (7,5), les seins (7,3) et les mamelons (7,3), l’intérieur des cuisses (6,7), la nuque (6,2), les oreilles (5), le bas du dos (4,7).

Pour les hommes : le pénis (9 sur 10), la bouche et les lèvres (7), les testicules (6,5), l’intérieur des cuisses (5,8), le haut de la nuque (5,6), les mamelons (4,8), le périnée (4,8), la nuque (4,5) et les oreilles (4,3).

L’art et la manière…

Le plus important dans tout cela n’est pas de savoir où caresser mais plutôt comment s’y prendre… Pour cela, il vous faut découvrir le corps de votre partenaire, apprendre peu à peu, sensation après sensation, ce qui fait le/la frissonner. Dans le livre de Jessyca Falour “De l’amour en général… du sexe en particulier”, on peut lire que chacun de nous dispose de 1800 centimètres carrés de peau, équipés de 720 000 terminaisons nerveuses  et d’un million et demi de capteurs de sensations. Le corps tout entier est une zone érogène, à réveiller de multiples façons. À vous d’effleurer, très lentement et de parcourir tranquillement une zone après l’autre et de sillonner le corps qui s’offre à vous.

Toujours dans son livre, Jessyca Falour explique que la main n’est pas le seul « outil » de la caresse. L’auteur raconte justement que vous pouvez vous aider d’autres outils comme une fleur, une plume, des cheveux longs, un foulard très doux, un pinceau, une petite cuillère remplie de miel ou de confiture et tout autre petite chose qui pourrait amuser ou surprendre votre peau et celle de l’autre. Lorsque l’on commence à explorer les possibilités de s’approcher et de se toucher, on s’aperçoit qu’elles sont presque sans fin.

Le QG du plaisir

Même si certaines zones sont particulièrement érogènes, donc sensibles et rapidement explosives, ce n’est pas une raison pour les manipuler comme un bouton magique sur lequel il suffirait d’appuyer pour déclencher le jackpot ! Une chose est sûre : le QG du plaisir se situe dans le cerveau et nulle part ailleurs, les zones sont érogènes mais les idées aussi… Régalez-vous !


Sources : Frenchappeal, MSN, Livre “De l’amour en général…du sexe en particulier” chez Oh!Édition, recherches scientifiques de l’université de Swansea (Pays de Galles) et de l’université de Johannesburg (Afrique du Sud), menées par le professeur Oliver Turnbull, neuropsychologue de l’université de Bangor.

À voir aussi

Thomas Hickey Womens Jersey