MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Chirurgie orthopédique

Douleurs nocturnes...

Je souffre d’une sciatique à la jambe gauche, cela part du dos et va jusqu’au creux du genou. La journée, ça va à peu près mais la nuit c’est insupportable. Que faire ?

Docteur Éric Lasseur

Docteur Éric Lasseur

Chirurgien de la hanche et du genou. Chirurgie du sport - Traumalologie.Chirurgien des hôpitaux. Membre du Collège des Chirurgiens Orthopédistes Français. Expert près la Cour d'Appel de Bordeaux.Membre du Conseil de L'Ordre des Médecins de la Gironde.

Concernant votre douleur décrite comme irradiant du dos vers le creux de la cuisse avec des recrudescences nocturnes.

Localisation de la douleur

Tout d’abord, arrêtons-nous un peu sur quelques notions d’anatomie qui nous permettront de comprendre d’où provient cette douleur.

Embryologie : les dermatomes

Nous sommes tous issus embryologiquement de tranches superposées les unes sur les autres (un peu comme les nouvelles imprimantes en 3D fabriquent les objets).

On appelle ces tranches des dermatomes (issus des somites ou métamères). La surface de la peau est ainsi divisée en zones dites spécifiques dermatomes, qui sont dérivées embryologiquement à partir des cellules d’un somite. Nous sommes ainsi divisés comme une carte de géographie symétrique. Ces cellules de l’embryon se différencient en trois régions suivantes :

  Le myotome, qui forme une partie du muscle squelettique.
✚  Le dermatome, qui forme les tissus conjonctifs, y compris le derme.
  Le sclérotome, ce qui forme les vertèbres.
✚  Un dermatome est ainsi une zone de peau dans laquelle les nerfs sensoriels dérivent d’une racine unique de nerf rachidien
  Chaque tranche correspond à l’une des 31 racines nerveuses émergeant de la moelle épinière.
  Cette distribution est symétrique, il y a une racine droite et une racine gauche.

On compte :

8 racines cervicales

12 racines thoraciques

5 racines lombaires

5 racines sacrées

1 racine coccygienne

Chaque racine comporte une branche antérieure ou motrice et une branche postérieure ou sensitive. Chaque racine émerge entre les trous séparant deux vertèbres adjacentes. La partie postérieure de chaque racine est au contact du disque intervertébral situé comme amortisseur entre chaque vertèbre. Les dermatomes existent pour chacun de ces nerfs rachidiens, sauf le premier nerf spinal cervical.

L’information sensorielle à partir d’un dermatome spécifique est transmis par les fibres nerveuses sensitives du nerf de la colonne vertébrale d’un segment spécifique de la moelle épinière. Les racines nerveuses C1-C7 émergent au-dessus de leur vertèbres respectives. La racine nerveuse C8 émerge entre les vertèbres C7 et T1.

Les racines nerveuses restantes émergent en dessous de leur vertèbres respectives. Au niveau du thorax et de l’abdomen, l’empilement des dermatomes est à peu près horizontal, mais au niveau des membres thoraciques et pelviens, la cartographie est allongée (comme un marbré au chocolat dont on aurait penché et allongé le moule).

Cette carte des dermatomes est importante en clinique car elle aide à définir la localisation de la souffrance d’une racine ou d’une portion d’un tronc nerveux puisque (bien qu’il existe des différences individuelles), chaque territoire (dermatome) correspond à une racine.

Cas clinique

Ainsi dans le cas présent, la localisation irradiant en arrière de la cuisse et s’arrêtant au creux poplité, peut faire évoquer une topographie liée à la compression de la racine S1.

Pourquoi ?

Lorsque les nerfs spinaux ou racines de la racine des membres sortent du foramen intervertébral, ils se connectent entre eux sur plusieurs étages pour former un réseau dit « plexus ». C’est une sorte de « faisceau electrique « comme dans les avions ou les voitures modernes.

Les racines L2 L3et L4 donnent le faisceau qui crée le nerf crural
Les racines L4 L5 et S1 créent le faisceau qui donne le nerf sciatique

Le territoire décrit dans notre cas correspond à la racine S1.

Les causes 

Le plus souvent, il s’agit d’une petite souffrance discale transitoire mais d’autres causes plus sévères existent d’où la nécessité d’effectuer une IRM du rachis lombaire si les symptômes persistent.

Recrudescence nocturne des douleurs : elle signe l’aspect inflammatoire de la douleur.

En effet, à partir de quatre heures du matin, le cortisol plasmatique est au plus bas de son cycle et permet ainsi l’expression des douleurs inflammatoires.

En résumé, cette douleur est possiblement liée à une souffrance rachidienne lombaire basse, le plus souvent souffrance discale, arthrose en poussée inflammatoire des articulations postérieures des vertèbres.

Le bilan est assuré par une IRM lombaire et une consultation spécialisée. Le traitement doit être prescrit par votre médecin traitant.


IMPORTANT : ceci est un avis à caractère informatif, il ne dispense en rien d’une consultation avec le médecin référent du patient et d’examens complémentaires. En cas de persistance de symptômes douloureux résistants, il convient de consulter.

 

À voir aussi