MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Naturopathie iris iridologie

Tout ce qu'il faut savoir sur l'iridologie !

Notre naturopathe vous dit tout sur l’intérêt de l’iridologie, technique d’observation de l’iris.

Lorédane Di Meo

Lorédane Di Meo

Iridologue - Naturopathe - Praticienne en elixirs floraux - Spécialisée femme, bébé, enfant, adolescent et gémellité.Retrouvez-moi sur www.iridologue-naturopathe.fr et à Montrouge (92)

Aujourd’hui, l’iridologie est une des techniques de dépistage les plus utilisées par les naturopathes. Depuis la plus haute Antiquité, des relations ont été observées entre l’aspect de l’iris et l’état de santé. C’est ensuite au 17ème siècle que les projections iriennes des organes ont été décrites pour la première fois. Depuis, de nombreuses études et cartographies se sont succédées.

L’iridologie, c’est quoi ?

C’est une technique d’observation de l’iris (partie colorée de l’œil) qui renseigne sur :

✚ Le terrain propre à chacun (vos prédispositions pathologiques)

Votre équilibre acido-basique

L’état nerveux et psychique

Les dysfonctionnements organiques

 L’état d’intoxination (nature des toxines et leur emplacement dans l’organisme)

Votre capacité à éliminer ces toxines

La qualité de votre force vitale (votre capacité à répondre à une maladie ou à une cure naturelle)

Vos ressources minérales, nerveuses et psychiques

Comment est-ce possible ?

L’iris est richement vascularisé et innervé : 500 000 filaments nerveux et veines le relient au reste du corps.

Ainsi, les modifications internes se répercutent dans l’iris sous forme de différents signes : ogives, radii solaris, anneaux de spasmes, tâches, écrasement.

Ces signes apparaissent bien avant que vous ne ressentiez les premiers symptômes, et restent marqués très longtemps après la guérison. C’est donc l’expérience de l’iridologue qui l’aidera à faire la différence entre un dysfonctionnement passé, présent ou à venir.

Le bilan iridologique

examen iridologie

Le bilan iridologique est l’ensemble des informations que vos iris vont fournir à l’iridologue. Lors de ce bilan, voici les détails auxquels le thérapeute est attentif :

La couleur de l’iris : elle renseigne sur la nature de votre terrain

Les yeux clairs (bleu, vert, mixe) : terrain acide

Les yeux foncés (marron, noir) : terrain basique

La trame :

Plus elle est serrée, plus votre énergie vitale est présente et disponible.

Plus elle est lâche, plus votre énergie vitale est en baisse et nécessite un redressement et une stimulation.

Les signes : radii solaris, anneaux de spasmes ou ogives indiquent des stress organiques ou psycho-émotionnels et des faiblesses organiques d’origines différentes.

Les tâches : elles signalent la présence de toxines.

Leur teinte renseigne sur la nature de la toxine (acide urique, pyruvique, oxalique).

Leur forme indique si elles sont d’origine interne (c’est votre organisme qui produit cette toxine) ou externe (la toxine peut provenir de votre alimentation, de votre exposition à un polluant, de la prise prolongée de médicaments…)

➜  Leur emplacement nous apprend quel est l’organe à débarrasser de cette toxine.

La dépigmentation : elle signale une déminéralisation due à une exposition prolongée à de l’acidité.

 La cartographie irienne

Afin de rendre son bilan iridologique plus fiable, le thérapeute reporte la localisation de ses observations sur  sa cartographie irienne.

L’intérêt est double, il est à la fois :

Préventif : découvrir quel est votre terrain permet de prendre conscience de la manière dont votre organisme fonctionne : vos points forts, vos faiblesses  organiques et donc vos prédispositions pathologiques.

Grâce aux explications détaillées de l’iridologue, vous savez alors quels sont vos organes à soutenir, et surtout de quelle manière.

Curatif : l’iridologue vous explique le POURQUOI de vos symptômes, et c’est d’ailleurs très souvent l’occasion de réaliser que tous vos symptômes sont, en fait, le résultat d’uniquement un ou deux  dérèglements organiques.

Exemple : je récupère de moins en moins bien, je digère mal (ballonnements, flatulences), je m’emporte pour un rien, ma peau est moins belle (sécheresse ou boutons). La cause : uniquement un foie paresseux !

Une séance d’iridologie vous permet donc de prendre conscience que vous pouvez être acteur de votre bien-être physique, nerveux et émotionnel.

Déroulement d’une séance

L’iridologue observe vos iris à l’aide d’un iridoscope (loupe lumineuse, appareil photo adapté ou iridoscope à mentonnière). C’est un matériel de précision mais qui n’utilise pas de rayons.

Muni de sa cartographie irienne, il vous explique ses observations de façon détaillée. La séance dure une vingtaine de minutes.

 Les 5 questions/réponses les plus fréquentes

1 Est-ce douloureux ?

Absolument pas ! Si vous êtes réellement très sensible à la lumière, il est possible que vous ressentiez une gêne légère. Dans ce cas, prévenez votre iridologue qui s’adaptera pour écourter votre exposition à la lumière.

2 Y a-t-il des contre-indications ?

Non, aucune. C’est une technique simple, sans danger.

3 Dois-je retirer mes lentilles ?

Non, vous pouvez les garder puisqu’elles ne modifient pas vos signes iriens.

4 À partir de quel âge ?

Sachant que l’iris d’un enfant termine sa formation vers l’âge de sept ans, plus nous nous rapprochons de cet âge et plus nous obtiendrons des informations fiables. Il est, néanmoins, possible d’établir le terrain avant, ce qui donne déjà de précieuses informations ! Il sera simplement préférable d’attendre un peu si l’on recherche un dysfonctionnement ou une déficience organique. Attention, si vous avez quelque inquiétude que ce soit, n’attendez pas : consultez un médecin.

5 Après le bilan d’iridologie, que se passe t-il ?

Si votre iridologue est aussi naturopathe, il approfondira les résultats en cherchant d’autres causes à vos déséquilibres organiques dans votre mode de vie, et vous apportera des conseils personnalisés (alimentation, gestion du sommeil, du stress et de vos émotions…) et vous conseillera des cures (drainage, reminéralisation, jeûnes…)  à bases de produits naturels (phytothérapie, gemmothérapie, huiles essentielles, élixirs floraux, homéopathie, produits marins…).

Selon ses compétences et vos besoins, il pourra également vous accompagner en relaxation, shiatsu, techniques énergétiques… ou il vous redirigera vers un confrère.

Si l’iridologie est l’unique formation de votre praticien, sachez qu’il possède tout de même suffisamment de connaissances pour vous expliquer les causes de vos déséquilibres. Selon sa formation, l’iridologue pourra ou non vous donner également quelques conseils quant à la manière de rétablir votre terrain. Si vous souhaitez un rééquilibrage profond et durable, à vous ensuite de consulter un naturopathe.


Attention : l’iridologie ne peut-être utilisée pour diagnostiquer une maladie et ne se substitue pas à un bilan médical. Ce n’est pas non plus un bilan ophtalmique. Elle permet, par exemple, de détecter un dysfonctionnement organique (ex : un foie paresseux) mais ne pourra pas nommer la maladie (ex : hépatite, cirrhose…). Vous devrez donc consulter votre médecin pour un diagnostic et une prise en charge médicale.

N’arrêtez jamais votre traitement médical : si vous suivez déjà un traitement médical, aucun iridologue ou naturopathe sérieux ne vous demandera de l’arrêter ! Il travaillera en parallèle afin de diminuer d’éventuels effets secondaires et toujours dans le but de stimuler votre énergie vitale et votre capacité naturelle d’auto-guérison.

À voir aussi