MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Cancérologie bilan sanguin

Nodule spiculé : est-ce un cancer ?

Un nodule spiculé (2 cm) au poumon signifie t-il forcément qu’il s’agit d’un cancer sachant qu’il y a un emphyseme ?

Docteur Avi Assouline

Docteur Avi Assouline

Oncologue - Radiothérapeute

Lorsque l’on découvre un nodule dit « spiculé » au niveau d’un poumon, le plus souvent sur un scanner (mais cela peut être sur un autre type d’imagerie), en particulier si le nodule en question mesure plus d’ 1 cm (à fortiori 2 cm), cela doit obligatoirement amener le médecin qui a demandé ce scanner (ou cette imagerie) à aller plus loin dans les investigations et examens complémentaires.

Car le diagnostic dit de « certitude » ne pourra pas être porté seulement sur cette imagerie et la constatation d’un nodule spiculé.

Pour répondre à votre question, la probabilité qu’un nodule spiculé situé au niveau du poumon, mesurant de 2 cm, soit malin c’est-à-dire d’origine cancéreuse, est relativement élevée. Cette probabilité varie en fonction d’autres paramètres et notamment de ce que l’on a comme anomalies éventuelles sur le scanner effectué, si le patient en question est fumeur ou non, et si on a une notion d’évolutivité de ce nodule (par exemple, si le patient avait eu un scanner il y a 6 mois et que ce nodule existait déjà, quelle taille faisait–il ? Etc.).

En tout état de cause, comme nous l’avons dit plus haut, il faudra obligatoirement avoir un diagnostic « étiologique » (c’est-à-dire sur la nature exacte) de ce nodule, en complétant le bilan d’imagerie et en allant prélever, le plus souvent, un petit échantillon de tissu en réalisant une biopsie de ce nodule suspect.

En pratique : il convient de voir rapidement le médecin prescripteur de l’imagerie sur laquelle ce nodule a été constaté. Si c’est le médecin traitant, il adressera rapidement le patient concerné à un oncologue pour prise en charge diagnostique et éventuellement thérapeutique.

 

À voir aussi