MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Chirurgie digestive et viscérale

Crise d'appendicite : anti-inflammatoires ou chirurgie ?

Il paraît que l’opération de l’appendicite n’est plus indispensable et que des cachets suffisent. C’est vrai ?

Docteur Fabien Stenard

Docteur Fabien Stenard

Chirurgie viscérale et hépato-bilio-pancréatique, domaine cancérologie. Chirurgie de l'obésité.
Il est vrai que certaines équipes cherchent à déterminer une alternative à l’attitude chirurgicale pour traiter les patients atteints d’appendicite aigüe.
La difficulté est la sélection des patients candidats à un traitement médical, qui est basé sur une surveillance clinique et paraclinique (bilan biologique, imagerie) et un traitement antibiotique. La prise en charge médicale dans ce contexte ne s’envisage que pour une appendicite non compliquée (pas de péritonite ou abcès) et préférentiellement dans un cadre de protocole de recherche et d’évaluation des pratiques.
 
Le risque de la chirurgie est le risque opératoire qui varie fortement selon le stade de gravité de l’appendicite et le risque inhérent à toute chirurgie dans le cadre de l’urgence. Le risque de l’échec du traitement médical est d’être contraint d’opérer un patient à un stade de gravité plus avancé que s’il avait été opéré initialement; on craint donc une perte de chance pour le patient.

À ce jour, la seule attitude validée (par les sociétés savantes ainsi que par la littérature scientifique) reste la chirurgie (appendicectomie) en cas d’appendicite aigüe. Même si le stade de début d’une appendicite peut correspondre à une inflammation, une appendicite aigüe doit être considérée comme un véritable état infectieux.

L’utilisation des anti-inflammatoires dans un contexte infectieux est extrêmement délicate et expose à une aggravation de l’état infectieux (flambée de l’infection). Elle est, pour certains, contre-indiquée dans un tel contexte.
Des médecins peuvent préconiser d’utiliser les anti-inflammatoires dans un but antalgique, mais en aucun cas dans un but de traitement de l’appendicite elle-même; quoiqu’il en soit, un tel traitement doit être entouré de beaucoup de précautions et de surveillance. Les anti-inflammatoires ne traitent en aucun cas une appendicite aigüe et ne sont pas une alternative de traitement pour cette affection. La chirurgie sera donc privilégiée.

À voir aussi