MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Cancérologie

Chimiothérapie : effets secondaires

Dans certains cas, la chimio peut-elle faire plus de mal que de bien ? Vu les dégâts, de plus en plus de gens la refusent, pourquoi ?

Docteur Avi Assouline

Docteur Avi Assouline

Oncologue - Radiothérapeute

La question que vous posez concernant les possibles effets secondaires (que vous nommez “dégâts”) de la chimiothérapie ne se pose pas ainsi.

En fait, la chimiothérapie est une modalité thérapeutique employée pour lutter contre la plupart des cancers, et à plusieurs stades de leur évolution.

Il s’agit de médicaments (“chimio” = médicaments” / thérapie = traitement ; soit traitement par des médicaments) que l’on injecte en intra-veineux (parfois en sous- cutanée) ou que l’on ingère (on parle de chimiothérapie “orale” car il s’agit de comprimés ou gélules). Ces médicaments diffusent ensuite dans tout l’organisme et peuvent en effet avoir des effets délétères.

Tout dépend évidement du protocole de chimiothérapie (et donc des médicaments). La plupart des protocoles actuels de chimiothérapie sont bien supportés par les patients, en partie dû aux progrès des soins “d’accompagnement” (soins qui permettent de mieux supporter les traitements anti-cancéreux classiques comme la chimiothérapie, par exemple les anti-nauséeux).

Par ailleurs, certaines chimiothérapies, il est vrai, peuvent avoir des conséquences graves, mais ceci est rare et le risque est mesuré et contrôlé autant que possible. Donc, quand une indication de chimiothérapie est posée par le médecin, il en mesure les bénéfices attendus et les possibles effets secondaires et la balance doit toujours pencher vers les bénéfices même si les risques existent. C’est ainsi qu’il faut voir le problème.

Enfin, il est inexact de dire que de plus en plus de gens “refusent la chimio” comme vous dites. Certains patients ont des réticences légitimes mais les oncologues arrivent dans la plupart des cas à leur expliquer justement ce que je viens de vous dire. La proportion de patients au final qui refuse la chimiothérapie reste très faible.

À voir aussi