MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Chirurgie esthétique

Augmentation mammaire : remboursée par la sécu ?

Dans quels cas l’augmentation mammaire est-elle prise en charge par la sécu ? Quelles sont les démarches ? Ce sera vraiment gratuit ?

Docteur David Gonnelli

Docteur David Gonnelli

Chirurgien spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Chef de clinique à la Faculté de Médecine de Marseille.

Dans certains cas, l’augmentation mammaire par prothèses peut effectivement être prise en charge par la sécurité sociale. Ces cas sont très particuliers et répondent aux critères inscrits dans la classification des actes médicaux de la sécurité sociale dont voici un extrait :

On voit donc que l’augmentation n’est prise en charge que dans le cas ou il y a une totale ou quasi totale absence de tissu mammaire dans le sein, pour un bonnet inférieur à A. Sur cette base, votre chirurgien, au cours de la consultation rédige un document envoyé à la sécurité sociale. Le médecin conseil de la sécurité sociale vous convoque et décide ou non de l’acceptation de la prise en charge, c’est ce qu’on appelle l’entente préalable. Le chirurgien est obligé de se soumettre à cette décision.

Cela ne signifie toutefois pas que l’intervention est « gratuite ». Elle a un coût qui est supporté par la collectivité, c’est à dire la sécurité sociale, comme s’il s’agissait d’une maladie. Il comprend le tarif de l’acte, les implants, l’hospitalisation, l’anesthésie, etc. Ce tarif bénéficie dans les cliniques et hôpitaux conventionnés du tiers payant, vous n’avez pas à avancer les frais.

Il restera, cependant, à votre charge les honoraires chirurgicaux complémentaires que va vous demander éventuellement le chirurgien en secteur 2, et qui sont remboursables par votre organisme de mutuelle en fonction de son niveau de couverture.

À voir aussi