MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Allergologie

Depuis qu’il y a des travaux dans mon entreprise, il y a une odeur bizarre et j’ai de grosses migraines. Il paraît que c’est à cause du formaldéhyde. Est-ce grave pour ma santé de respirer cela ?

Docteur Catherine Quéquet

Docteur Catherine Quéquet

Allergologue. Auteur des livres « Combattre les allergies » aux Éditions Alpen et « 1001 allergies et intolérances » aux Éditions de l'opportun.

Bruno, vous avez tout à fait raison de vous poser la question. Les produits utilisés pour certains travaux peuvent être à l’origine de la libération de composés organiques volatils. Le formaldéhyde en étant un des plus connus.

Ce polluant (présent dans de nombreux matériaux comme les meubles en bois aggloméré, les mousses urée-formol, les parfums d’intérieur, les colles pour revêtement de sols, produits de vitrification, etc.) peut être à l’origine de rhinites, gênes respiratoires ou problèmes cutanés. Il peut persister plusieurs semaines voire mois dans l’air ambiant, raison pour laquelle il est conseiller d’aérer au maximum la pièce où les produits ont été utilisés.

L’impact de votre lieu de travail peut-être évoqué par l’apparition des symptômes lorsque vous travaillez et qui s’améliore en dehors de votre activité professionnelle. N’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant et surtout à votre médecin du travail. Il est parfois possible de doser le taux de formaldéhyde sur le lieu de travail à l’aide de kit spéciaux  ou par  la venue d’un conseiller en environnement intérieur (CMEI). L’intervention de celui-ci sera programmée par médecin, tout en sachant, dans ce cas précis, qu’il faut bien évidement l’accord de l’employeur.

Les composés organiques volatils sont mauvais pour la santé. Pour cette raison, il est conseillé d’utiliser désormais des produits de revêtements, les colles, les peintures ayant un étiquetage A+. Il existe en effet depuis janvier 2012, un nouvel étiquetage des produits de décoration permettant de reconnaître les produits libérant moins de COV que les autres.

La préoccupation concernant l’étude de la qualité de l’air intérieur a été prise en compte lors du grenelle 2.

Un décret rédigé en 2011 reprend la liste des différents établissements recevant du public où la surveillance de l’air intérieur est devenu obligatoire dans :

● Les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de six ans.
● Les accueils de loisirs.
● Les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré.
● Les structures sociales et médico-sociales rattachées aux établissements de santé, ainsi que les structures de soins de longue durée de ces établissements.
● Les établissements et services sociaux et médico-sociaux accueillant des personnes handicapées.
● Les établissements et services sociaux et médico-sociaux accueillant des personnes âgées.
● Les établissements pénitentiaires et maisons d’arrêt pour mineurs.
● Les établissements d’activités physiques et sportives couverts dans lesquels sont pratiquées des activités aquatiques, de baignade ou de natation.

Récemment, le décret a subi quelques modifications. Ségolène Royal (Ministre de l’écologie) a annoncé fin septembre dans un communiqué, le remplacement de l’obligation de surveillance dans les structures accueillant des enfants de moins de six ans par la publication d’un « Guide des bonnes pratiques ».

Références 
www.developpement-durable.gouv.fr
www.anses.fr
www.cmei-france.fr

À voir aussi