MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Autres examens

Tout ce qu’il faut savoir avant un bilan cochléo – vestibulaire chez votre ORL.

Docteur Michel Hanau

Docteur Michel Hanau

Médecin ORL et chirurgien cervico-facial.

 L’oreille est un récepteur, un capteur sensoriel. Les tympans et les osselets sont dans l’oreille moyenne des éléments mécaniques qui servent à amplifier les ondes sonores pour qu’elles stimulent l’oreille interne le mieux possible afin que les messages soient transmis au cerveau dans les meilleures conditions possibles.

L’oreille interne comporte 2 récepteurs :

● La cochlée, le récepteur de l’audition

● Le vestibule, le récepteur de l’équilibre.

 

Ainsi, quand on veut explorer les 2 composantes de l’oreille interne, on demande au médecin ORL de pratiquer un bilan cochléo-vestibulaire.

Le premier examen (et le plus simple à réaliser) est l’audiogramme tonal. Après vérification de l’oreille externe, c’est-à-dire du conduit auditif externe et du tympan, pour s’assurer qu’il n’y a ni bouchon de cérumen, ni otite, on mesure l’éventuelle perte auditive, en fréquence et en intensité.

Le spectre sonore que nous mesurons va des fréquences graves (250 hertz) aux plus aigües (80000 Hertz). Et on mesure la perte auditive en décibels de perte. Une perte de 30 décibels est une perte légère ; une perte de 90 décibels est une perte sévère.

Le bilan cochléo – vestibulaire : comment ça se passe ?

Cet examen doit se dérouler dans le calme, au mieux dans une cabine insonorisée. Un casque est posé sur les oreilles. Le sujet examiné lève le doigt du coté stimulé chaque fois qu’il perçoit un son, jusqu’à obtenir le seuil de perception sur chaque fréquence explorée. Les résultats sont colligés sur un graphique, l’audiogramme.

Ça fait mal ?

Cet examen n’est pas douloureux, et dure quelques minutes. Il est réalisable chez un enfant coopérant dès 3 ans.

L’audiométrie tonale est souvent complétée par :

● Une audiométrie vocale qui permet de tester l’intelligibilité, car il ne suffit pas de percevoir, il faut comprendre. Cette audiométrie vocale est indispensable chez l’enfant dans le cadre du bilan d’un retard d’apparition du langage et chez l’adulte avant appareillage audioprothétique. Chaque oreille est stimulée par des mots simples à des intensités décroissantes, et que le patient répète chaque fois qu’il les comprend.

● La Tympanométrie, examen rapide et indolore, objectif, qui permet de tester le bon fonctionnement de la chaine tympano-ossiculaire. En effet, pour que le système mécanique de transmission des sons fonctionne, il faut que le tympan soit mobile, que la chaine des 3 petits osselets soit intacte et que la pression de l’air dans l’oreille moyenne soit égale à la pression atmosphérique. C’est le rôle de la trompe auditive que cette Tympanométrie explore.

Quand a t-on les résultats ?

L’examen audiométrique Tonal et Vocal et Tympanométrique est donc rapide (15 minutes), indolore, représenté sur une courbe remise aussitôt. Il permet de suivre l’évolution d’une perte auditive, ou son amélioration après traitement médical ou chirurgical.

À voir aussi