MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Chirurgie esthétique

Cure de ptose : le point sur les risques

J’ai consulté un chirurgien pour me faire remonter les seins mais il me dit que le risque est de perdre mes mamelons. Qu’en est-il ?

Docteur David Gonnelli

Docteur David Gonnelli

Chirurgien spécialiste en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique. Chef de clinique à la Faculté de Médecine de Marseille.

L’intervention qui consiste à remonter les seins se nomme effectivement cure de ptose ou mastopexie.

Comme toute intervention de chirurgie esthétique, elle présente des bénéfices incontestables mais également des risques. Votre chirurgien a le devoir de vous informer sur ces risques au cours des consultations préopératoires, même s’ils sont peu fréquents.

Le principe de l’intervention de cure de ptose consiste à remonter les seins en enlevant la peau en excès, en général à la partie inférieure du sein, tout en conservant une aréole et un mamelon vivants. Pour cela il faut conserver les petits vaisseaux qui l’alimentent et les nerfs qui lui donnent sa sensibilité. Il peut parfois arriver quand les seins tombent beaucoup ou que la patiente présente des facteurs de risques, notamment chez les fumeuses, que ces vaisseaux ne permettent pas la survie du mamelon. Cela est très rare mais oblige à réaliser un sauvetage de l’aréole en la greffant. Cela lui fait toutefois perdre sa sensibilité souvent définitivement.

Cette complication est connue mais demeure très rare. Il est normal que votre chirurgien vous en parle.

À voir aussi