MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Pharmacie

Médicaments périmés : zéro danger ?

J’ai du Spasfon périmé depuis 6 mois. Qu’est-ce que je risque à en prendre ? C’est dangereux ?

Docteur Tanguy de Clavieres

Docteur Tanguy de Clavieres

Docteur en pharmacie. Inscrit à l'Ordre des Pharmaciens d'Officine.

Il n’est pas dangereux de consommer un Spasfon périmé de 6 mois et conservé dans de bonnes conditions de température et d’humidité. Dans ce cas précis, le seul risque est d’avoir une efficacité moindre.

Votre question porte sur le Spasfon mais pour ceux qui sont sous traitement permanent et qu’il est vital, il faut faire très attention. Si vous prenez un traitement contre l’hypertension ou que vous êtes sous anti-coagulant, vous pouvez être en danger. La molécule de votre médicament étant moins active dès lors qu’il est périmé, vous risquez alors une brutale hausse de tension, un accident cardio-vasculaire ou encore une thrombose*.

Attention également aux pilules contraceptives : si votre plaquette est périmée, une grossesse peut toujours être possible. Cette grande prudence est de mise également pour les antibiotiques, les collyres, les gouttes et plus, généralement avec les médicaments à marges thérapeutiques étroites : Lévothyrox®, antiépileptiques, immunosuppresseurs, anticancéreux. 

Ces médicaments ont une date de péremption assez lointaine de leur date de fabrication, c’est pourquoi il est nécessaire de la respecter et de rapporter les produits non consommés à son pharmacien pour leur destruction par des organismes compétents.


Sources et infos concernant les dates de péremption des médicaments 

 Selon une étude réalisée par la Food and Drug Administration et par le département de la Défense des États-Unis, le degré de puissance varie selon les médicaments et les conditions de stockage, particulièrement l’humidité. Un grand nombre de médicaments conservés dans des conditions normales garderaient 90 % de leur puissance pendant au moins cinq ans, voire même jusqu’à 30 ans après la date d’expiration figurant sur leur emballage. Cela dépend de leur forme galénique : les liquides ne sont pas aussi stables que les solides. Concernant les antibiotiques, leur validité est bien plus courte et cela tombe bien car ils ne doivent jamais être réutilisés sans avis médical.


Une autre étude publiée le 27 décembre 2012 dans la revue scientifique Archives of Internal Medecine va également dans ce sens.


Dans le magazine “Réponse à tout”, Bernard Bégaud, directeur de l’unité « Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l’impact des produits de santé sur les populations » à l’INSERM, affirme que l’on peut tout à fait utiliser de l’aspirine ou du paracétamol au-delà de la date d’expiration. Ce qui n’est pas le cas de l’insuline, des traitements anticancéreux, des hormones, des contraceptifs oraux, des peptides et des antibiotiques sophistiqués pour lesquels il faut strictement s’en tenir à ce qui est indiqué sur la boîte.


 * Source provenant de l’article de novembre 2009 d‘allodocteurs.fr sur les médicaments périmés.

À voir aussi