MENU
La sante surtout La sante surtout

Le site de référence pour des infos santé fiables et de qualité

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Allergologie allergies pricks test santé

Le grand retour des allergies

Lorsque j’ai fait des tests d’allergies, j’étais sous solupred et l’allergologue était surprise de voir que les tests étaient positifs. Faut-il faire d’autres tests ? En sachant que l’allergologue n’a fait que les principaux : acariens, graminées, chat, chiens…

Docteur Catherine Quéquet

Docteur Catherine Quéquet

Allergologue. Auteur des livres « Combattre les allergies » aux Éditions Alpen et « 1001 allergies et intolérances » aux Éditions de l'opportun.

Les tests cutanés qui explorent l’allergie immédiate respiratoire (rhinite, asthme associée parfois à une conjonctivite) ou alimentaire (urticaire,œdème, choc anaphylactique) se nomment prick-tests. Ils sont effectués chez l’adulte sur les avant-bras et chez le tout petit, dans le dos.

On teste en général les allergènes respiratoires classiques (acariens, chiens, chats, certaines moisissures, différents pollens d’arbres, de graminées, d’herbacées) ainsi que des allergènes choisis en fonction de l’interrogatoire et de l’histoire de l’allergie.

Il s’agit de déposer sur la peau des gouttes d’extraits allergéniques que l’on traverse ensuite légèrement à l’aide d’une petite pointe pour faire pénétrer sous la peau sans faire saigner. Après 15 à 20 minutes, la lecture des tests est réalisée en mesurant le diamètre de la papule et de la rougeur obtenue.

Ces tests sont toujours comparés à un test de référence positif à base d’histamine et un test négatif (sérum physiologique) qui permettent d’évaluer la réactivité de base de la peau.

Certains médicaments diminuent, en effet, cette réactivité cutanée (anti histaminique, corticoides, sédatifs). Pour cette raison, on demande en général et dans la limite du possible de stopper ces médicaments au moins 6 jours avant les tests.

Si votre test de référence positif est suffisamment réactif, vos tests sont lisibles mais il faudra peut-être les contrôler en dehors de toute prise de médicaments gênant la lecture.

Il faut aussi rappeler que pour affirmer une allergie, il faut qu’il y ait le test positif à un allergène et qu’il concorde avec l’histoire clinique.

 

À voir aussi