MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Allergologie allergies pricks test santé

Tests allergiques

Lors de tests allergiques, alors que j’étais sous Solupred, les tests cutanés acariens et pollens étaient pourtant positifs. Pourquoi ? Faut-il faire d’autres recherches ?

Docteur Catherine Quéquet

Docteur Catherine Quéquet

Allergologue. Auteur des livres « Combattre les allergies » aux Éditions Alpen et « 1001 allergies et intolérances » aux Éditions de l'opportun.

Les tests cutanés en prick explorent essentiellement l’allergie respiratoire et alimentaire. Ils sont effectués après avoir vérifié dans un premier temps la réactivité cutanée à l’aide d’un test positif (histamine) qui doit normalement réagir, après piqure avec le stylet, avec l’apparition d’une papule et d’une rougeur périphérique. Il est accompagné d’un test négatif qui ne doit pas réagir.

Habituellement, les pricks tests sont réalisés à distance d’un épisode allergique aigu et en dehors de la prise de médicaments tels que les antihistaminiques (arrêt depuis 6 jours), corticoïdes et sédatifs qui diminue la réactivité cutanée. Si le test de référence était positif malgré la prise de corticoïdes, on peut considérer que la positivité de vos tests acariens et aux différentes familles polliniques est à prendre en compte. Si par contre, tous les tests sont positifs même le témoin négatif, on peut alors évoquer la possibilité d’un dermographisme par hyperréactivité de la peau non pas aux allergènes mais à la piqure en elle même.

Pour confirmer les tests cutanés, surtout en cas de multi sensibilité, le bilan allergologique cutané peut-être complété par un bilan sanguin avec le dosage des anticorps IgE spécifiques qui peut également orienter dans le choix de l’allergène prédominant en cas de désensibilisation.

À voir aussi

Thomas Hickey Womens Jersey