MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Conseils kiné

10 conseils pour que votre activité sportive ne se transforme pas en galère

Les risques des pratiques sportives mal encadrées.

Samuel Homo

Samuel Homo

Masseur kinésithérapeute - ostéopathe dans la région d'Aix-en-Provence.

La pratique d’une activité sportive pour la santé, notamment en prévention de nombreuses maladies, ainsi que pour le bien-être du corps n’est plus à démontrer et doit même être encouragée.

500 000 adeptes de la zumba en France

Il est important dans notre société ou le rythme de la vie semble s’accélérer d’avoir des moments de défoulements, des moments où l’on lâche prise et où le corps se met en mouvement, tout simplement. Mais pas n’importe comment ! En effet, nombreux sont les cabinets de kinésithérapie qui reçoivent une population croissante de patients qui s’essayent à la remise en forme ; musculation en salle, cours collectifs et plus particulièrement à la zumba depuis quelques années. Ce phénomène Zumba basé sur la danse latino se développe par une idée d’appartenance à un groupe. Toutefois, ce sport « hype et cool », s’il n’est pas pratiqué de façon maîtrisée, anticipée et raisonnée, peut engendrer de nombreux pépins physiques.

Le business de la Zumba

Au delà de l’aspect dangereux (dans le cas d’une pratique inadaptée de la zumba), il faut prendre conscience que cette danse est devenue un vrai business avec la formation d’académies, la vente de vêtements et accessoires, la création  de magazines « spécialisés », de compilations musicales et même, la mise en place de cours pour les 0-3 ans, appelés la zumbini.

Prof de danse en 48 heures chrono

Si l’on peut compter sur le sérieux et le professionnalisme de nombreux profs de danse et coachs sportifs qui remplissent toutes les qualités et qualifications pour vous permettre de pratiquer une activité sportive dans de bonnes conditions, il faut, néanmoins, se méfier de ceux qui s’improvisent prof de Zumba, par exemple, en 48 heures. Il est, en effet, de bon ton de savoir que les personnes voulant dispenser des cours de Zumba n’ont qu’à effectuer une formation de 48 heures et verser la somme de 300€ avec un abonnement mensuel de 24€ par mois pour les nouvelles chorégraphies ! Peut-on penser qu’une si petite formation permettra à ces nouveaux « professeurs  » de vous faire un bilan, de vous corriger, d’apprécier ce qui, en fonction de votre posture, vous conviendra ou pas ? En tant que kinésithérapeute, permettez-moi d’en douter fortement.

Quand la Zumba tourne mal…

 

Suite à un cours de zumba, la population, nouvellement sportive, qui consulte un kiné se plaint particulièrement :

–       de tendinites du tendon d’Achille

–       du tendon rotulien

–       de tendinites des fessiers

–       d’une inflammation de l’aponévrose plantaire (enveloppe musculaire sous les pieds).

Ces douleurs sont dues à des mouvements répétitifs sur la pointe des pieds, des chaussures non adaptées à cette pratique, des salles au sol dur et non amortissant. La répétition des pas de danse dans ces conditions entraîne une sur-sollicitation des tendons et muscles notamment ceux des membres inférieurs.

Se présentent également auprès des kinésithérapeutes, des patients se plaignant de douleurs lombaires, dorsales ou cervicales après des séances de musculation, de remise en forme gymniques ou encore de cours de body pump.

Une pratique qui mérite d’être encadrée

Les pratiques citées précédemment doivent donc être encadrées de façon sérieuse et régulière. Il est avant tout nécessaire et primordial pour les salles de remise en forme et clubs de fitness de faire un bilan des antécédents et des capacités actuelles de chaque client : bilan musculaire, tendineux, cardiaque, respiratoire et les objectifs précis des différents cours proposés doivent être évoqués. Le meilleur moyen étant de demander, de façon systématique, un certificat médical pour la pratique sportive. Si votre coach ne vous en réclame pas, rien ne vous empêche de consulter votre médecin en amont afin de faire un petit check-up. Cela est particulièrement nécessaire, pour ne pas dire indispensable, à partir de 40 ans.

10 conseils pour que votre activité sportive ne se transforme pas en galère !

1 Renseignez-vous bien sur la qualification et les compétences de  votre coach sportif ou prof de danse.

2  Soyez clair sur vos objectifs personnels quand vous entreprenez une remise en forme. Pourquoi ? Comment ? Que recherchez-vous ? Quelles sont vos disponibilités et vos limites actuelles ?

3 Prêtez attention au choix du matériel et aux aménagements : chaussures adaptées à la pratique en salle, visite des installations proposées et évitez les sols durs et non amortissants. Le mieux étant un parquet souple.

4 Ne négligez pas l’échauffement préalable : divers mouvements amples de bassin, de bras, de jambes pour aller vers des mouvements plus rapides.

5 Respectez une progression cohérente dans le rythme et l’intensité de vos séances.

6 Évaluez vos capacités du jour. Rien ne sert de forcer quand le corps ne suit pas ou quand l’envie n’y est pas.

7 Restez à l’écoute de vos sensations corporelles. Si vous rencontrez des difficultés à exercer certains mouvements, un inconfort dans certaines positions, des difficultés à enchaîner les pas ou les exercices, il ne faut surtout pas vous dire que la douleur passera. Cela peut être une erreur fatale qui vous stoppera dans votre activité.

8 Ne terminez pas une séance sans réaliser les étirements nécessaires. Prenez un bon 1/4 d’heure pour étirer de façon progressive les muscles ayant été sollicités. Faites des étirements souples et dans le sens de l’expiration.

9 ✚ Faîtes le point de temps en temps sur ce que ces activités vous apportent ; le bien-être, le plaisir que vous prenez ou bien, au contraire, si cela devient ennuyeux, douloureux ou rébarbatif,  faîtes un break ou tentez une nouvelle activité physique.

10 ✚ S’il est trop tard et que les douleurs et gênes sont déjà présentes, consultez votre médecin puis votre kinésithérapeute pour la mise en place de soins adaptés à vos soucis physiques. Vous organiserez par la suite un retour au sport de façon réfléchie et sans prendre de risque.


Lire :  Et si votre soutien-gorge était responsable de votre mal de dos ? Par Samuel Homo, kinésithérapeute.


 

À voir aussi