MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Conseils kiné

Le Top 10 des meilleures positions sexuelles vues par votre kiné !

Les bienfaits (et les risques !) du sexe sur vos muscles

Samuel Homo

Samuel Homo

Masseur kinésithérapeute - ostéopathe dans la région d'Aix-en-Provence.

Il y a quelques semaines, Jessyca Falour expliquait, dans son article, pourquoi l’orgasme est bon pour la santé en dressant le top 10 des positions qui mènent au 7e ciel*. L’occasion de revenir, aujourd’hui, sur ce classement des positions préférées* avec mon regard (et mon expérience !) de kinésithérapeute, afin de vous livrer ce que ces positions vous apportent en terme d’entretien musculaire et corporel.

Les bienfaits du sexe sur votre santé (et vos muscles !)

Au delà de tous les bienfaits physiologiques, cardiovasculaires, libérateurs d’hormones du plaisir, protecteurs de maladies, il est intéressant de voir que les escapades sous la couette peuvent vous amener à une meilleure tonicité musculaire et une plus grande endurance à condition, bien entendu, de respecter certaines règles de sécurité.

Hommes et femmes, les parties de jambes en l’air mettent en jeu l’ensemble de votre musculature avec plus ou moins d’intensité en fonction de vos positions et de l’intensité de vos ébats. Vos corps à corps peuvent être considérés comme une activité physique à part entière.
L’appareil musculaire fonctionne comme lors d’une activité sportive avec des muscles qui travaillent en concentrique (le muscle se contracte en rapprochant les points d’insertion), en excentrique (le muscle se contracte avec les insertions qui s’éloignent) et en statique (le muscle se contracte sans que les insertions ne bougent).
Se met également en jeu l’appareil articulaire qui est mis lui aussi à plus ou mieux grande contribution.

Position number one : le missionnaire

La position mondialement célèbre et nommée, dans ce fameux classement, en 1ère position apportant du plaisir est le missionnaire où l’homme va principalement solliciter les muscles de ses bras pour se tenir en appui sur ses mains, ses abdominaux, les muscles postérieurs du tronc, ses muscles fessiers et fléchisseurs et extenseurs de la hanche. La femme, de part sa position allongée sur le dos, va principalement travailler ses muscles en statique et plus particulièrement les fléchisseurs de la hanche et du genou, ainsi que les adducteurs de hanche qui travaillent en excentrique.

Deuxième position préférée : l’andromaque


Ce sont essentiellement les femmes qui sont actives dans cette position et mettent en jeu les extenseurs et fléchisseurs de la hanche, les abdominaux, les triceps. Pour leur part, les hommes, s’ils veulent coopérer, pourront solliciter de façon certaine leurs muscles abdominaux et fléchisseurs de la hanche en voulant enlasser leur partenaire.

Troisième position : la levrette

La position de la levrette ne peut que plaire aux hommes car elle fait travailler les muscles fessiers, les muscles extenseurs de la cuisse et surtout les abdominaux en vue de futures tablettes de chocolat. Mesdames, votre position à quatre pattes vous fera travailler vos bras et surtout les triceps, ainsi que les fléchisseurs de hanches et de genoux.

Position numéro 4 : le gaufrier

Notons que madame, de part sa position allongée sur le ventre et la tête relevée, travaillera les muscles postérieurs du rachis tandis que monsieur renforcera ses muscles fessiers et abdominaux.

Cinquième position : la charrette

Passons maintenant à cette position de la charrette où la femme mettra à contribution ses abdominaux, ses fléchisseurs de la hanche et extenseurs du genou. L’homme, quant à lui, renforcera ses abdominaux, ses fessiers et muscles postérieurs du rachis. Nous voyons bien que nous pouvons trouver, pour toutes les positions sexuelles, un muscle ou un groupe de muscles qui sont mis à l’épreuve.

Mon Top 10 des positions les plus sollicitantes musculairement

La balançoire, la charrette, la grande ourse, l’union suspendue, le président victorieux, l’équilibriste, la brouette, l’antilope, le défi et le flipper.

Il y a, toutefois, dans le cas de pathologies (suites opératoires, problèmes articulaires, soucis cardiaques) des positions à éviter et d’autres à favoriser.

Si vous souffrez de douleurs sciatiques en période aiguë, il va falloir vous laisser guider par votre partenaire qui devra vous laisser en position allongée avec un petit coussin sous les lombaires afin d’éviter la mise en extension du rachis lombaire. C’est le moment d’en profiter et de vous abandonner aux initiatives de votre partenaire.

Vous favoriserez les positions en flexion du rachis ; la position en levrette est la mieux appropriée aussi bien pour les hommes que pour les femmes qui penseront à se tenir en appui sur les mains et non sur les coudes afin d’éviter une lordose excessive.

Les positions debout peuvent convenir à condition que vous n’entrepreniez pas de porter votre partenaire. Pour d’autres positions, pensez à glisser un coussin ou une serviette sous les lombaires pour votre confort. Il est important de communiquer avec votre partenaire sur les positions qui engendrent une gêne voire une douleur afin de conserver un plaisir intact.

 Si vous souffrez de lumbagos, les deux meilleures positions sont également la levrette et le missionnaire pour la femme qui glissera un coussin au niveau lombaire. Les consignes sont les mêmes que pour la sciatique à une grande exception près : pour le lumbago, il faut favoriser un bassin en mouvement car les muscles lombaires ont besoin, dans ce cas, de chaleur; soyez actifs dans le respect de la régle de la non douleur.

Les personnes portant une prothèse de hanche ou souffrant d’arthrose plus ou moins sévère favoriseront des positions comme le missionnaire et ses variantes, les positions debout, andromaque et position assise.Il faudra éviter la combinaison des mouvements de flexion et rotation associées et les positions allongées sur le côté de la prothèse. Un délai de 6 semaines post opératoire s’impose avant les premières étreintes afin de ne pas mettre en danger les cicatrisations tissulaires.

En cas de souci de genou (entorses, suites opératoires, épanchements…), les positions en appui sur les genoux : levrette, cheval a bascule, bateau ivre… sont a proscrire. Il faudra également reporter à plus tard les positions jambes en l’air ou genoux très fléchis pour vous, mesdames, afin d’éviter une mise en tension trop importante pouvant être douloureuse voir impossible pendant un certain temps : papillon, sexy V, la charrette, nœud coulant ou lotus. Ne vous aventurez pas immédiatement dans des positions où vous devez porter votre partenaire, cela entraînerait trop de contraintes sur les articulations des genoux.

Pair of handsome young lovers lying on silk sheets

Les personnes ayant subi une chirurgie abdominale devront respecter certains délais avant d’envisager une partie de jambes en l’air :

– 15 jours après une appendicite

– 3 à 4 semaines après une abdominoplastie

– 1 mois après une cure de prolapsus 

– 3 mois après une hystérectomie

Choisissez des positions ou vous êtes le plus passif possible afin de ne pas solliciter vos muscles abdominaux.

Les meilleures positions pour la femme enceinte

femme enceinte

Plus le ventre grossit et plus le couple va devoir s’adapter et passer à d’autres positions permettant aux deux partenaires de se mettre dans des situations confortables : la levrette quand le ventre n’est pas encore trop important, les petites cuillères pendant toute la grossesse, l’andromaque, l’union du lotus, la balançoire (plus difficile en fin de grossesse) ou encore le cheval inversé et le vol de mouette.

Sexe : mode d’emploi 

Ou comment éviter de débarquer chez le kiné après une nuit torride…

Effectuez en solo ou en duo des étirements, notamment des ischios jambiers, des adducteurs , des membres inférieurs en guise de préliminaire pourquoi pas !

En guise de préparation physique, pensez au renforcement de la sangle abdominale, des muscles lombaires, des membres supérieurs et inférieurs notamment pour les positions portées.

Pensez à adapter votre corpulence à celle de votre partenaire dans le choix de vos positions afin d’éviter de gros désagréments pendant l’acte.

Dans les positions debout, favorisez les deux pieds au sol afin de diminuer le risque de chute qui, même si elles peuvent être drôles et séduire votre partenaire, peuvent terminer aux urgences.

Utilisez des coussins, des serviettes roulées, un matelas souple, un tapis… pour votre confort.

Apportez de la chaleur à vos muscles avant les galipettes; massages, bain chaud, compresses chaudes… notamment sur les muscles déjà contracturées.

Maintenant, c’est à vous de jouer ! Enjoy !


* selon la gente féminine interrogée dans le cadre d’une grande étude IFOP menée pour CAM4.


Lire : Voilà pourquoi l’orgasme est super bon pour la santé par Jessyca Falour


 

À voir aussi