MENU
La sante surtout La sante surtout
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
News santé
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sport
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
Allergologie
Anesthésie
Autres examens
Autres interviews
Bien-être
Bilans sanguins
Biologie
Cancérologie
Cardiologie
Chiropraxie
Chirurgie cardiaque
Chirurgie de l'obésité
Chirurgie de la cheville et du pied
Chirurgie de la main
Chirurgie digestive et viscérale
Chirurgie esthétique
Chirurgie orthopédique
Chirurgie vasculaire
Conseils grossesse
Conseils hypnose
Conseils kiné
Conseils santé
Dentisterie
Dermatologie
Diététique
Droit médical
Examens médicaux
Experts médicaux
Fondations - Associations
Gastro-entérologie
Grossesse
Gynécologie
Hypnose
Infectiologie - IST
Infos santé
Interviews
Kinésithérapie
Livres
Livres divers
Médecine
Médecine d'urgence
Médecine du sport
Médecine du travail
Médecines douces
Médecine générale
Naturopathie
ne pas utiliser
Néphrologie
Neurochirurgie
Neurologie
News santé
Nutrition
nutrition
Ophtalmologie
ORL
Ostéo
Ostéopathie
Pédiatrie - Homéopathie
Personnalités
Personnalités et sportifs
Pharmacie
Pneumologie
Proctologie
Professionnels médecine douce
Psychologie
Questions santé diverses
Questions-Réponses
Quiz santé
Radiologie
Radiologie - Imagerie médicale
Rhumatologie
Santé
Sexologie
Sport
Sportif de haut niveau
Stomatologie
Stomatologie et dentisterie pédiatrique
Tous nos conseils
Urgences-Ville
Urologie
Vidéos
Médecines douces

90% des adultes ont déjà eu des maux de tête au moins une fois dans leur vie

L’ostéopathie : un bon remède contre la migraine.

David Dessauge

David Dessauge

David Dessauge, directeur adjoint d'Ostéobio, école de formation d'ostéopathes biomécaniciens, label OSTEO. Partenariat La santé surtout - Ostéobio.net

Comme près de 90% des individus, vous avez certainement connu au moins une fois dans votre vie un épisode de céphalée, plus communément appelé mal de tête. Les douleurs au niveau du crâne ou de la face, peuvent, lorsqu’elles sont récurrentes, handicaper significativement votre quotidien.

Voici les différentes traductions* en terme de signes cliniques : 

*classifiées par la Société Internationale des Céphalées et approuvée par l’OMS

 Migraines

 Céphalées de tensions

 Algie vasculaire de la face

 Névralgie d’Arnold

 Céphalées cataméniales

 Céphalées menstruelles (période de règles)

 

Si les migraines ont des composantes multifactorielles, notamment hormonales, les céphalées de tension sont essentiellement dues à la posture et à la forme de la colonne vertébrale, tandis que les névralgies d’Arnold sont en général la conséquence de faux-mouvements au niveau cervical. Certains maux de tête peuvent même être dus à des troubles fonctionnels de la mâchoire et de l’articulé dentaire.

Bien qu’extrêmement fréquentes, les céphalées sont, dans la majorité des cas, sans aucune gravité.

Toutefois, associées à certains signes cliniques, elles doivent vous alerter et vous inciter à consulter un médecin ou vous rendre aux urgences, notamment en cas de  :

 Vertiges

 Vomissements

 Troubles de la vue

 Forte sensation de fatigue

 Perte de poids inexpliquée

 

En dehors de tout symptôme inquiétant, les céphalées sont généralement soignées par des analgésiques et ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Cependant, une alternative, moins invasive et risquée que la prise médicamenteuse, est possible. En effet, les thérapies manuelles, et notamment l’ostéopathie, peuvent, par des mobilisations ou des manipulations vertébrales, vous apporter un grand soulagement puisque la plupart des maux de tête sont la traduction de blocages articulaires cervico-dorsaux ou crânio-mandibulaires.

 

Et rappelons, comme cela a déjà été évoqué dans l’article précédent, que le traitement de la colonne cervicale par une personne experte en la matière comporte nettement moins de risques que la prise d’un anti-inflammatoire.

Les céphalées cervicogènes sont le plus souvent consécutives à une mauvaise posture du tronc et de la tête que vous adoptez :

Au travail :

mauvaise posture assise

tête en arrière ou tournée en permanence

bras en l’air

Dans votre vie quotidienne :

couchage sur le ventre

mauvaise position devant la télévision

 

L’ostéopathe, en plus de son traitement manipulatoire, saura également vous conseiller et vous guider pour corriger votre posture afin de diminuer ces facteurs de risques.

Enfin, il existe des douleurs crânio-faciales d’origine digestive ; elles sont peu fréquentes et s’accompagnent en général d’autres troubles fonctionnels, tels que des douleurs gastro-intestinales, voire des signes dermatologiques. Dans ce cas, comme dans celui des migraines cataméniales, l’ostéopathe peut vous aider en effectuant des manœuvres externes au niveau de l’abdomen et du petit bassin. Il ne faut pas attendre des miracles de cette thérapie, mais dans la plupart des cas, associée aux recommandations d’un nutritionniste, d’un diététicien et/ou d’un psychothérapeute, elle vous permettra de connaître des conditions.


 ✚ À lire : fini les cervicalgies grâce à l’ostéopathie !

 

À voir aussi